Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web.

×

fr
En

Lundi 8 janvier 2024, 74 élèves commissaires-priseurs de 1ère et 2ème année mais aussi clercs de commissaires-priseurs et diplômés commissaires de justice ont fait leur rentrée. Tous et toutes préparent leur examen professionnel pour leur permettre de devenir commissaire-priseur. 

Ces deux semaines de formation intensive ont eu lieu à l’Ecole du Louvre, à l’ESCP et à l’hôtel Drouot.

A l’Ecole du Louvre, les enseignements ont débuté sous la forme de cours magistraux suivis d’ateliers pratiques par groupe d’une quinzaine d’élèves pour être au plus près des objets. Les ateliers avaient pour thème : la lutherie, la céramique et les objets lettrés de Chine et du Japon, les objets africains, les uniformes et équipements militaires et les livres d’artistes notamment. Une journée de voyage d’études a été organisée au Château de Compiègne (Oise).

La conférence d’ouverture 2024 était assurée par Thomas Schlesser, historien de l’art, professeur à l’Ecole polytechnique et directeur de la Fondation Hartung-Bergman à Antibes sur le thème « le faux pour de vrai : enjeux et quotidien des authentifications ». Introduite par Nicole Belloubet, Présidente du Conseil des maison de vente, cette conférence a rassemblé l’ensemble des élèves ainsi que plusieurs responsables de l’Ecole du Louvre. 

Ce début d’année 2024 a également été marqué par la poursuite de la refonte des enseignements dispensés à l’ESCP. Pour préparer les futurs professionnels à gérer et développer une maison de vente, les cours dispensés à l’ESCP ont été revus pour les actualiser par rapport aux nouveaux enjeux et permettre une progressivité des apprentissages entre la 1ère et la 2ème année.

Les élèves commissaires-priseurs ont notamment suivi des cours concernant le management, le leadership, la négociation, le marketing la responsabilité sociale des entreprises, le contrôle de gestion, la fiscalité ou encore des questions d’actualité comme la digitalisation du métier ou la vente des biens incorporels.

A Drouot, quatre commissaires-priseurs ont assuré les cours de méthodologie de « tour de salle ». Cet exercice régulier permet de confronter les élèves à une vingtaine d’objets à décrire et estimer en 1h30.

Publié le
ça vous intéresse aussi
Bandeau élections
Journée de pré-rentrée des élèves Commissaires-priseurs
Lire la suite
foramtion
Une nouvelle promotion de Commissaires-priseurs diplômés
Lire la suite