Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web.

×

fr
En

Henri Paul, président du CVV, observe « la bonne tenue du marché et une consolidation en 2022 ». En effet, malgré un contexte socioéconomique incertain, le marché de l’art mondial ne connaît pas la crise. Ses deux traditionnelles places fortes que sont les États-Unis et le Royaume-Uni affirment leur leadership, faisant fi du souvenir du Covid et du Brexit, tandis que la France tire son épingle du jeu en se plaçant à la 4e place, derrière une Chine qui a, elle, au contraire, dévissé, pénalisée par sa politique zéro-Covid (chutant de 16 % par rapport à 2021 alors qu’elle caracolait en tête en 2020, devant les États-Unis).

Le CVV qui s’appuie sur une collecte exhaustive de données auprès des maisons de ventes françaises, complétée par une analyse réalisée par Harris Interactive, détaille cette physionomie qui fait écho à celle du marché international des enchères Fine Art qui cumule 33 milliards d’euros, soit une croissance de 7,3 %. 

Lire la suite de l'article sur le site du Quotidien de l'art

Publié le
ça vous intéresse aussi
15ème cérémonie
15ème cérémonie de remise des diplômes
Lire la suite
""
Rendez-vous du Président avec Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation
Lire la suite